#10J'ai Lu ! L'ELIXIR D'AMOUR

Publié le par Mareva Lawren

 

Résumé
 

« L’amour relève-t-il d’un processus chimique ou d’un miracle spirituel ? Existe-t-il un moyen infaillible pour déclencher la passion, comme l’élixir qui jadis unit Tristan et Yseult ? Est-on, au contraire, totalement libre d’aimer ? »

Anciens amants, Adam et Louise vivent désormais à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, lui à Paris, elle à Montréal. Par lettres, tout en évoquant les blessures du passé et en s’avouant leurs nouvelles aventures, ils se lancent un défi : provoquer l’amour. Mais ce jeu ne cache-t-il pas un piège ? 


 

Avis
 

La couverture très sensuelle et romantique m'a tout de suite attirée et je n'ai encore une fois pas regrettée d'avoir ouvert un livre de Eric-Emmanuel Schmitt. Comme à son habitude, il nous régale de son vocabulaire riche et de ses images percutantes. Maniant les mots avec subtilité, il nous entraîne dans une histoire d'amour perdue. Louise et Adam sont deux amants séparés autant par la perte de sentiments amoureux que par la distance. L'un vit à Paris, l'autre à Montréal. Dès lors, une relation épistolaire naît et se développe. Si les deux ex-compagnons ne partagent plus d'amour, ils en dissertent pourtant.

Tout comme dans « La femme au miroir », Eric-Emmanuel Schmitt nous plonge petit-à-petit dans l'intrigue principale. On découvre lentement le caractère des personnages, ce qui nous permet de nous attacher à eux, avant d'être pris dans la trame de l'histoire. Cela va crescendo avec un final un peu moins surprenant que celui de son livre cité précédemment, mais qui reste tout de même très bien trouvé et très appréciable. On retrouve une nouvelle fois beaucoup de psychologie dans ce roman grâce, en particulier, à Adam qui n'est autre qu'un psychanalyste. Sigmund Freud fait, en effet, une nouvelle apparition et il faut bien avouer que les réflexions d'ordre psychologique semblent être un penchant de l'auteur. Cela se comprend puisqu'il a lui-même suivi des études dans ce domaine.

Grâce à Adam et Louise, nous découvrons l'amour sous un nouveau jour. Peut-il être suscité à loisir, manipulé ? Existe-t-il un élixir d'amour qui plongerait celui qui le boit sous le joug de celui qui l'a versé ? Ou encore peut-il être conservé à vie malgré le désir de la chair qui se perd ? Autant de questions auxquelles répondent les deux héros au fil de leurs lettres, parfois en se trompant comme le démontrera le dénouement de l'histoire.

Un point qui m'a particulièrement plu est la rapidité avec laquelle on dévore ce livre. Non seulement Eric-Emmanuel Schmitt a réussi à éviter les clichés gnangnans habituels sur le sujet et, de ce fait, à donner envie au lecteur de poursuivre sa lecture, mais il a également eu la bonne idée de choisir une correspondance par e-mail. En effet, cela lui a permis de pouvoir écrire des lettres courtes et donc d'instaurer un rythme dynamique qui entraîne le lecteur à toujours entamer la page suivante. Une réussite !


Conclusion

Voici un livre très plaisant à lire qui amène à réfléchir sur la naissance et la conservation des sentiments amoureux. Je vais m'empresser d'entamer le deuxième tome de ce dyptique : Le poison d'Amour.

 

 

L'ELIXIR D'AMOUR :
Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt
Editeur : Albin Michel
Collection : Romans Français
Date de parution : 30/04/2014
Prix : 15€

 

ERIC-EMMANUEL SCHMITT – Biographie

Éric-Emmanuel Schmitt, né le 28 mars 1960 à Sainte-Foy-lès-Lyon dans la région Rhône-Alpes, est un dramaturge, nouvelliste, romancier et réalisateur français naturalisé belge en 2008. Agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec Le Visiteur, cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu, devenue un classique du répertoire international. Rapidement, d’autres succès ont suivi : Variations énigmatiques, Le Libertin, Hôtel des deux mondes, Petits crimes conjugaux, Mes Evangiles, La Tectonique des sentiments… Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Son œuvre est désormais jouée dans plus de quarante pays. En 2006 il écrit et réalise son premier film: Odette Toulemonde. Toutes ses œuvres en français sont éditées par Albin Michel.

 

-----------------------------------------------------------------------------

 

CITATIONS

 

« Si l'amitié est le mouroir de l'amour, je hais l'amitié. »

 

« On peut être maître de ce que l’on pense, jamais de ce que l’on ressent. »

 

« Le dégoût est l'une des formes de l'obsession : on préfère y penser avec malaise que de ne pas y penser. »

 

« Oui, si la peau s'use, se ride, se dessèche, l'esprit se fortifie. L'amitié compose la suite logique d'un amour vrai. »

 

« Cher Adam,
Il y a des choses dont il faut prendre l'habitude avant d'en avoir le goût : le café, la cigarette, les brocolis , la solitude.
Je m'efforce d'apprivoiser cette dernière puisque c'est ma nouvelle compagne.
Louise »

 

« P-S. Comment peux-tu me déplaire après m'avoir tant plu ? Ne t'ai-je trouvé attrayant qu'à la faveur d'une illusion ? Éclairée par ma déception, je relis notre union comme l'histoire d'une escroquerie. »

 

« Notre liaison a cessé de durer parce qu'elle durait. Le temps n'est pas l'allié de l'amour, il ne favorise que l'amitié. »

 

« Ma Chère Louise,
Seule la peau sépare l'amour de l'amitié. C'est mince ...
Adam

Cela te semble mince ? Cela me paraît une muraille.
Louise »

 

« Le tourment voluptueux de la musique transperçait Lily, imposait sa libération magique, l'amenant à s'oublier parmi les sons, à s'effacer dans l'harmonie du monde qui rapproche le râle de l'agonie et l'haleine de la vie. Sublime ... »

 

« Enfin seule. Et heureuse enfin.
Aussi, depuis mon emménagement, tes courriers sont-ils restés aux portes de ma vie, chétifs ambassadeurs d'un monde révolu, désuets, telles des cartes postales qui se seraient égarées en route et dont les couleurs auraient blêmi jusqu'à l'effacement. »

 

« Alors c'est tout ou rien ? Louise en entier ou pas de Louise ? Feu ou cendre, tu refuses les braises ... »

 

« L'amitié après l'amour m'humilierait. Aménager une immense passion en petit studio cordial ne me tente pas, je préfère me retrouver carrément à la rue.
Salut. »

 

« Louise,
Si tu m'écoutes, bonjour.
Si tu ne m'entends pas, adieu.
Selon ta réaction, cette constituera le début ou la fin de notre correspondance. »

 

 

Autres critiques de la Saga :

Le Poison d'Amour : ici

 

Publié dans J'ai Lu !, Roman

Commenter cet article