#7J'ai Lu ! APPRIVOISER LE STRESS

Publié le par Mareva Lawren

 

 

Résumé

Ce livre apporte une réponse au stress vécu en milieu professionnel, aussi bien qu'à celui lié à l'anxiété ou aux problèmes affectifs. L'impact du stress au niveau organique est aujourd'hui prouvé : on sait qu'il peut déstabiliser le système immunitaire et être à l'origine de maladies auto-immunes. Agir sur son stress est donc une priorité. La méthode proposée par le docteur Michel Dib, et c'est là son originalité, s'appuie à la fois sur des approches psychologiques (apprendre à neutraliser ses " ennemis "...), comportementales (affronter les situations anxiogènes comme la prise de parole en public...) et des techniques de développement mental. Fruit de dix-huit ans d'expérience d'un neurologue praticien, cette approche est adaptée à toutes les situations et permet à chacun de retrouver la voie du soulagement et de l'épanouissement. Michel Dib est également l'auteur de Apprivoiser la migraine chez le même éditeur.

 

 

Avis

On recherche tous à un moment ou à un autre de notre vie, une solution pour cesser de paniquer dans les instants difficiles ou cruciaux. Arrêtez-vous, vous venez de trouver ce qu'il vous faut. Voici un livre que toutes les personnes stressées, angoissées voire à la limite du burn out devraient avoir dans leur bibliothèque.
Michel Dib commence par analyser le stress, ses causes les plus courantes et les symptômes. Puis, il nous entraîne avec lui dans un cheminement au bout duquel on a appris comment diminuer voire arrêtez notre stress. Les premiers points abordés, tel qu'être organisé, coulent de source. Il est pourtant indispensable de les rappeler car cela nous permet de poser de bonnes bases, certes archi-connues, mais nécessaires pour avancer dans notre vie. La présentation, les chapitres courts et la structure du livre facilite l'apprentissage des différentes méthodes d'évacuation ou de minimisation du stress. Tout semble parfaitement logique. Pour avoir une efficacité maximale, il est important de lire ce livre en plusieurs fois avec des jours de pause afin de bien assimiler chaque partie et de l'intégrer à sa vie quotidienne, même si le nombre de pages restreint nous donne envie d'accélérer la lecture. A chaque nouvelle cession, on se sent de mieux en mieux et s'il est évident que tout ne peut pas être réglé en un claquement de doigts, les toutes dernières pages sur l'auto-hypnose finiront de changer votre façon de penser. Un pas de plus vers qui vous souhaitez être.
Quelques préalables à la lecture de ce livre sont préférables. Le premier est de ne pas faire attention aux fautes de français voire aux oublis de mots qui ne gênent pas particulièrement la compréhension du livre. Si vous êtes trop tatillons, vous risquez de passer à côté d'une bonne chance de voir votre vie différemment et d'évoluer vers le succès (quel qu'il soit). Le second est d'être ouvert d'esprit. Si vous partez du principe que, de toute façon, pour vous c'est foutu, alors oui c'est foutu ! Visualiser un échec vous amènera forcément vers cet échec et le livre ne pourra pas vous aider.



Conclusion

Un coup de cœur pour une jeune femme stressée en permanence et parfois un peu perdue. A lire absolument !
 

 

APPRIVOISER LE STRESS :
Auteur : Michel Dib
Editeur : Huitième Jour
Collection : Guérir
Date de parution : 19/02/2009
Prix : Disponible uniquement d'occasion

 

 


MICHEL DIB – Biographie
Michel Dib, neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris depuis près de vingt ans, membre de la Société Française de Neurologie, est l'auteur de nombreux livres et publications dans la presse scientifique et grand public.

 

--------------------------------------------------------------------------

 

CITATIONS

 

"Depuis très longtemps, on préconise le rire pour se maintenir en bonne santé : en 1939 les Français riaient dix-neuf minutes par jour, en 1983 ils ne riaient plus que six minutes.
En l'an 2000, ils sont descendus en dessous de la barre de la minute quotidienne et aujourd'hui 7% d'entre eux estiment ne jamais rire au quotidien !"

 

"Un bâtiment repose sur plusieurs colonnes; si l'une d'elles est fragilisée, les autres le protègent de la chute. Il en est ainsi dans notre vie : il est essentiel de savoir trouver un équilibre dans sa vie en développant ses quatre quadrants - spirituel et intellectuel, physique et émotionnel -, cela diminue considérablement la dose de stress qui nous envahit lorsque l'on se trouve confronté à de grosses difficultés."

 

" "Ce n'est pas juste d'avoir un ennemi quand on aime les autres" : cette idée peut nous induire en erreur. Elle nous incite en effet à vouloir transformer nos "ennemis" en amis ou à vouloir les changer. Ce qui est toujours une erreur.
Même si ces tentatives de transformation ont une (faible) chance de réussir, leur succès sera toujours partiel. Par contre, elles risquent de vous affaiblir et d'épuiser vos ressources naturelles."

 

"Il est important de garder à l'esprit que nous ne pouvons avoir dans la vie qu'une part minuscule des choses que l'on souhaite. D'où la nécessité de bien définir ses objectifs personnels et professionnels, ses priorités, et de les mettre régulièrement à jour, afin d'orchestrer leur réalisation."

 

"Le stress n'est pas toujours mauvais. Il y a un stress productif et un stress négatif. C'est lorsqu'il est accompagné d'un sentiment d'impuissance et d'un manque de contrôle que le stress devient nuisible pour la santé. [...] C'est l'impression que notre vie est dépourvue de sens qui est un facteur déclenchant important dans l'apparition du mauvais stress."

"80% des patients qui consultent pour un stress, avec oublis répétés et troubles de la mémoire, souffrent en réalité d'une mauvaise organisation de leur temps."

 

"Être gentil, vouloir faire plaisir aux autres, être conciliant ne vous évitera pas d'avoir des ennemis, bien au contraire ... Parce que l'origine de leur comportement négatif provient d'une jalousie exacerbée ou simplement d'un manque de confiance en soi."

 

"Selon les dernières études sur le sujet, le stress le plus important est de nature émotionnelle : ce n'est pas un événement qui en est la cause mais plutôt l'interprétation que l'on s'en fait."

"Un processus stressant est un véritable ennemi qui nous attaque en occupant une grande partie de notre temps, de notre vie. Il suit un vieux principe qui consiste à prendre des territoires, surprendre l'ennemi, brouiller les pistes et profiter de règles du jeu floues pour exercer son chantage ...
Il est donc logique de commencer par identifier l'origine du stress et son mode de fonctionnement, afin de le neutraliser."

"Maladie de notre siècle, le stress ne cesse de faire des victimes tous les jours.[...] Les données médicales récentes viennent de révéler que chacun d'entre nous a un point de faiblesse dans son organisme, programmé depuis sa naissance. [...] Ce point faible ne donne cependant pas naissance à la maladie sans l'intervention d'un facteur déclenchant. [...] Et ce traître n'est autre dans beaucoup de cas que le fameux stress, capable de déstabiliser notre système immunitaire, provoquant ainsi des maladies auto-immunes (sclérose en plaques, polyarthrite rhumatoïde, psoriasis), des cancers ou des maladies virales disséminées et sévères."

 

"Le temps est un élément important dans la réalisation des projets. Anticiper, c'est programmer des activités longtemps à l'avance pour les réaliser sans s'épuiser, et cela grâce à une planification adaptée. Consacrer un peu de temps au "bon moment" évite de dépenser beaucoup d'énergie pour le "rattraper" à la dernière minute."

 

"Le plus dur pour un homme qui traverse une forêt est de sentir qu'il peut être attaqué à tout moment, de partout; le pire est de ne pas savoir qui est avec lui ou contre lui ! Cette situation de "stress primaire" pourrait être évitée si cet homme avait une carte de la forêt, avec les points dangereux. De la même manière, si un homme connaît ses amis et peut compter sur leur aide, s'il sait distinguer ses ennemis et les éviter, sa route sera plus sure, son cœur plus tranquille, il lui sera épargné une stimulation excessive et répétée d'adrénaline."

Commenter cet article