#1J'ai Lu ! AFTER - Saison 1

Publié le par Mareva Lawren

Résumé


Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux... Mais ça, c'était avant qu'il ne ne la bouscule dans le dortoir.
Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un " p... d'accent anglais ! " Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle... Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque...
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

 

Avis


Comme beaucoup, je me suis laissée tenter par ce livre ou plutôt une amie a réussi à me faire flancher. Le début de l'histoire, le caractère des personnages principaux sont un concentré de clichés déjà vu mais au fond, en attaquant ce livre, c'est exactement ce que l'on attend de lui. On veut une romance légère qui nous fasse passer un bon moment et nous fasse rêver au prince pas toujours charmant ; les bad boys sont très à la mode ces derniers temps. De ce côté, on n'est pas déçu. Tessa, l'héroïne principale, bien que déjà en couple avec un garçon bien comme il faut (Noah), tombe amoureuse de Hardin, un homme qui aurait de quoi en repousser plus d'une. Au final, c'est un peu le conte de la Belle et la Bête remis au goût du jour. Ce roman réveille en nous ce sentiment inavoué : on a toute rêvé un jour de tomber amoureuse d'un bad boy horripilant qu'à force d'amour nous arriverions à remettre dans le droit chemin, une tâche que seules nous pourrions accomplir. Sauf que cela ne va pas se passer aussi facilement …

***SPOILERS***

Dès la première rencontre, on sent bien que Tessa est attirée par Hardin. On se doute de la suite. Elle fait tout ce qu'elle s'était promis de ne pas faire : aller aux fêtes de la Fraternité, tenter de se rapprocher et de comprendre cet être blessant et vulgaire au point de finalement céder à ses avances et de se laisser tripoter. Et oui, il ne faut pas oublier que ce roman est classé dans la même catégorie que Cinquantes Nuances de Grey : érotique. Nous avons donc le droit à des scènes de sexes de plus en plus osées au fur et à mesure de la lecture sans pour autant qu'elles atteignent le stade de celles de EL James. En cela, After donne plus le sentiment d'un roman érotique pour ados. Ces fameuses scènes sont toutefois plus appréciables car mieux écrites. Le vocabulaire est bien plus varié et Anna Todd nous épargne les phrases toutes faites et répétitives qui jalonnent son « concurrent ». La relation de Hardin et de Tessa se développe et on peut apercevoir la carapace du méchant garçon craquer. Là, on se dit que le cliché ne pourrait pas tomber plus bas mais Anna Todd a réussi à me surprendre avec le pari sur la virginité de Tessa : ça c'est un coup bas. Le livre se termine sur cette ultime trahison de Hardin et on peut dire que le bouleversement de situation est bien trouvé. Malgré tout, j'ai des difficultés à apprécier pleinement la scène de fin car si Tessa en veut à Hardin, il n'y a pas de raisons vraiment valables pour qu'elle se réfugie auprès de Zed qui faisait aussi partie du complot. C'est un point qui me paraît un peu incohérent et qui m'empêche de m'attacher totalement aux personnages et à l'histoire. L'auteur semble vouloir garder un concurrent sérieux au « héro » principal à la façon Twilight et ça gâche un peu le tableau. Ce détail n'est d'ailleurs pas le seul à me poser problème. Si l'hésitation de l'héroïne, au début du livre, entre Noah et Hardin sert à montrer sa bataille intérieure entre pureté et avilissement (un point probablement pris dans Tess d'Uberville), cela perd de sa cohérence à partir du moment où elle se laisse toucher par le héro. Dès lors, son choix est fait et je trouve dommage que l'écrivain continue de la faire osciller entre les deux hommes. Elle couche avec l'un et reste par sécurité avec l'autre. Dans la vie réelle, beaucoup traiterait cette fille de garce au mieux et j'avoue que cela ne m'aide pas à me transposer sur l'héroïne.

 

Conclusion

Malgré tout, le livre se lit facilement et nous fait passer un agréable moment. Si le style d'Anna Todd ne relève pas de la grande littérature, il n'est pas non plus écoeurant. Les chapitres très courts aident beaucoup à avancer et au fond, le petit temps nécessaire pour accrocher au début se mue rapidement en volonté avide de savoir la suite. Cette lecture arrive exactement au résultat que l'on attendait : nous divertir.
 


AFTER – SAISON 1 :
Auteur : Anna Todd
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Date de parution : 02/01/2015
Prix : 17€


ANNA TODD – Biographie

Anna Renee Todd née en 1989 et originaire de l'Ohio est l'auteur de cinq romans érotiques After, After We Collided, After We Fell, "After we rise" et After Ever Happy. Anna Todd se marie à dix-huit ans avec un militaire. « J'aspirai à autre chose pour ma propre vie » que de devenir femme au foyer. Elle se met alors à écrire pour surmonter l'ennui des bases militaires. À l'origine, elle imagine une fanfiction avec comme personnage principal le chanteur du groupe One Direction. « Je me considère […] comme une conteuse d'histoires hyperconnectée » dit-elle. Tapée sur smartphone — qu'elle ne lâche jamais — et publiée sur Wattpad, son histoire connaît un grand succès et, repérée par Simon & Schuster, aura droit à une édition papier en quatre livres. En France, la publication est réalisée par la maison d'édition Hugo et Cie. Les droits de l’œuvre, pour une adaptation cinématographique, ont été acheté par Paramount Pictures.



--------------------------------------------------------

 

CITATIONS

 

« - Est-ce qu'il y a un bus qui passe pas loin ?
- Ouais, à environ un pâté de maison.
- Tu peux me dire où c'est ?
- Bien sûr. À environ un pâté de maison. »

 

"Il me fait passer du rire aux larmes, hurler de rire et de colère mais, plus que tout, il me fait me sentir vivante."

 

"Tu me donnes envie de m'engager. Tu me donnes envie de devenir meilleur. Je veux que tu me trouves digne de toi. Je veux que tu me veuilles autant que je te veux. Je veux me bagarrer avec toi, et même qu'on s'engueule jusqu'à ce que l'un de nous admette ses torts. Je veux te faire rire, et t'écouter disserter sur tes romans classiques. J'ai juste... besoin de toi. Je sais que je suis cruel parfois...enfin, tout le temps, mais c'est seulement parce que je sais pas être autrement."

 

"Hardin est comme une drogue, à chaque nouvelle prise, aussi petite soit-elle, j’en veux plus. Il annihile toutes mes pensées, envahit tous mes rêves.
Dès que j’entrouvre les lèvres, sa bouche est sur la mienne, mais cette fois je ne résiste pas. J’en suis incapable. Je sais que ce n’est pas la solution et que je ne fais que m’enfoncer plus encore, mais en cet instant tout m’est indifférent. Seuls comptent ces mots et la façon dont il les a prononcés : J’ai besoin de toi."


Autres critiques de la Saga :
Tome 2 : ici
Tome 3 : ici
Tome 4 : ici
Tome 5 : ici
Bilan de Saga : ici
 

Publié dans J'ai Lu !, Roman

Commenter cet article